Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Argentine - L’oratoire Don Bosco est très pauvre, mais il veut donner aux jeunes une qualité éducative


15 août 2018 22:00 | Por admin
Argentine - L’oratoire Don Bosco est très pauvre, mais il veut donner aux jeunes une qualité éducative

(ANS – Santiago del Estero) – Parler des débuts de l’Oratoire de Valdocco signifie parler de pauvreté, de déracinement, de jeunes orphelins et de vagabonds sans possibilité d’éducation. Don Bosco les a rencontrés comme ça, il les a embrassés tels qu’ils étaient et il les a ainsi sauvés de la rue, avec la ferme intention de transformer leur vie pour toujours – bien qu’il ne puisse pas leur assurer un endroit où vivre ou quelque chose à manger, parce qu’il a toujours mené une vie austère. Peut-être cette expérience d’il y a deux siècles pourrait être comparée à ce qui se passe aujourd’hui dans l’oratoire « Don Bosco » à Santiago del Estero, en Argentine.

La résidence pour élèves de l’école secondaire « Don Bosco » de Santiago del Estero loge gratuitement 29 jeunes de 12 à 18 ans des zones de Las Tinajas, Copo, Alberdi, Moreno et San José de Boquerón.

Du lundi au vendredi, les jeunes sont logés dans la résidence ; ils se lèvent, ils font leurs devoirs ou d’autres activités et à midi ils se préparent pour le déjeuner. Ils préparent la table et après le repas ils lavent la vaisselle et rangent tout. L’école de Notre-Dame du Rosaire de Fatima ouvre ses portes dans l’après-midi. À leur retour, les jeunes prennent un goûter et ils terminent la journée dans les laboratoires du programme « Tisser des lacets : » cours de boulangerie, électrotechnique et sports, selon les jours.

L’oratoire Don Bosco est totalement pauvre. L’œuvre a un centre pour jeunes, la résidence de la communauté et une église, donc elle n’a pas de structures pouvant générer des revenus. Tout ce que les garçons reçoivent est le fruit des dons et des accords qui dérivent du travail acharné des Salésiens : le P. Silvio Torres, le P.  Alejandro Jorrat, le P.  Julián Arroyo et M. Javier Abregú, SDB.

Le soutien scolaire du matin est fourni par des volontaires dans différentes classes en fonction du niveau de scolarité des jeunes ; les repas sont fournis par des entreprises et des magasins. Tout est le résultat de l’engagement et des efforts.

Dans ce contexte, le Bureau de Planification et du Développement de la Province salésienne « Bienheureux Artemide Zatti » de l’Argentine du Nord collabore avec diverses organisations et fondations intéressées à soutenir l’œuvre salésienne à Santiago del Estero. Mardi dernier, le 14 août, a été lancé le projet « Jeunes Paysans : vers une participation responsable et soutenable. »  

Avec la qualité éducative et un climat de partage en tant que lignes directrices fondamentales, les jeunes peuvent avoir davantage d’opportunités pour leur intégration sociale.