Nouvelles

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Italie – De la Sicile au Sénégal, un pont d'éducation et de solidarité au nom de Don Bosco

lire plus

Chili – Réunion du Réseau Éducatif Salésien : « Coïncider. Comme levain dans le monde »

lire plus

Autriche – « Le commerce équitable devrait être la norme, pas l’exception »


16 octobre 2018 22:00 | Por admin
Autriche – « Le commerce équitable devrait être la norme, pas l’exception »

(ANS – Vienne) – Dario Soto Abril est un ancien élève salésien, qui guide actuellement le « Fairtrade International », l’organisation ’no profit’ responsable de la ‘Marque de Certification » du commerce équitable-solidaire « FAIRTRADE ». Le 12 octobre dernier, alors qu’il se trouvait à Vienne pour le 25e anniversaire de « Fairtrade Austria » il a adressé un message d’encouragement à tout le mouvement de religieux et laïcs qui s’inspire à Don Bosco.

Comme il l’a raconté à Reinhard Heiserer, Directeur de l’ONG collaboratrice des Salésiens d’Autriche « Jugend Eine Wely-Don Bosco Aktion Osterreich », Mr Soto a fréquenté l’Institut Salésien « San Pedro » de Cartagena, en Colombie. Il y a reçu le diplôme d’école supérieure, mais il a reçu, surtout, une éducation et un soutien qui ont été fondamentaux pour sa carrière. Pour cela, aujourd’hui, il rappelle les années dans le centre salésien avec une grande reconnaissance.

Parlant des initiatives réalisées par la « Fairtrade International », Mr Soto a expliqué que, souvent, les agriculteurs et les travailleurs des Pays en voie de développement qui produisent des biens comme le café, le cacao, le sucre… n’obtiennent pas la juste rémunération pour leur travail. Voilà pourquoi Fairtrade a introduit une approche alternative au commerce conventionnel et parvient à atteindre, aujourd’hui, les consommateurs de plus de 130 Pays. En plus, actuellement, plus de 1.6 millions de producteurs et travailleurs de 73 Pays reçoivent régulièrement un « prix Fairtrade » à investir dans des projets de leur choix pour améliorer la productivité des cultures, l’instruction ou la santé.

« Les petits agriculteurs et producteurs locaux ne peuvent survivre que dans la mesure où ils obtiennent des prix équitables pour leurs produits et seulement dans une économie équitable », a affirmé le responsable de Fairtrade International. Pour cela, il a aussi invité tous les membres du vaste mouvement de personnes qui s’inspire à Don Bosco, à soutenir, dans leurs choix d’acquisition, le commerce équitable et solidaire.

« Jugend Eine Welt » soutient, depuis toujours « Fairtrade ». Et pour cela, le Directeur Heiserer a déclaré : « Je trouve vraiment étrange qu’il y aient, aujourd’hui, des produits étiquetés comme provenant du commerce équitable et solidaire. Le commerce équitable devrait être la norme, pas l’exception. Nous du JEW sommes de l’idée qu’un jour on doit arriver à avoir des produits avec une étiquette qui certifie : ‘attention – produit du commerce non équitable’, lié au travail des mineurs, à l’esclavage ou à autres violences des droits humains ou à la pollution. Entre-temps, il serait beau si, toujours davantage de producteurs locaux liés au monde salésien, pouvaient adhérer au système Fairtrade ».