Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Cambodge – L’école technique « Don Bosco » de Kep City : une école accessible à tout le monde


07 mai 2018 22:00 | Por admin
Cambodge – L’école technique « Don Bosco » de Kep City : une école accessible à tout le monde

(ANS – Kep City) – L’école technique « Don Bosco » de Kep City, au Cambodge, a complété tous les changements nécessaires pour garantir que ses structures soient accessibles aux élèves avec handicap. En janvier 2015, pour faire face à ce problème, l’Institut salésien avait reçu une subvention de l’Agence pour le Développement International des Etats Unis (USAID), avec des financements de la part de la Procure Missionnaire Salésienne de Bonn, en Allemagne, et de la « Fondation Sawasdee ».

L’école salésienne compte, actuellement, environ 250 élèves, dont 40 vivent à l’internat annexe, et elle a commencé à accueillir des élèves avec handicap physique en 2013 – même si, à cette époque, tout le campus n’était pas accessible à eux.

Avec le soutien de l’USAID, en 2015, l’institut a apporté divers changements : installation d’ascenseurs, construction de rampes  d’accès,  transformation des toilettes, achat de matériel pour l’apprentissage  idoine pour tous les élèves… et d’autres moyens utiles pour permettre aux personnes avec handicap de vivre et de fréquenter l’école de manière indépendante.

L’accès à l’éducation, au Cambodge, ressent, de manière significative, de la condition de handicap : alors que le 61% des garçons et le 53% des filles complètent normalement l’école, seulement le 51% des garçons et le 42% des filles avec handicap atteignent le même résultat.

Le centre salésien abrite, actuellement, un nombre limité d’élèves avec handicap, car encore trop de familles ne connaissent pas les nouvelles possibilités qu’offre le campus. Mais il y a, déjà, qui a bénéficié de l’attention du centre : Vong Savong, né sans jambes et élevé à l’orphelinat de Siem Reap, a fréquenté les cours de communication du centre salésien et maintenant il travaille dans une station de télévision comme rédacteur audio-visuel.

Park Anh, par contre, a contracté la poliomyélite étant enfant. Muni d’un spécial appareil pour pouvoir bouger, il a suivi des cours d’informatique à l’école technique Don Bosco. Maintenant il a gagné une bourse d’étude pour aller à l’université et la Procure de New Rochelle l’a doté d’une moto spéciale qui lui permet une plus grande mobilité.

Ourk Samean, enfin, a perdu le bras droit à 12 ans, et après beaucoup de difficultés, apprenant à employer seulement le bras gauche, a terminé les études en informatique à l’école ‘Don Bosco’ de Kep City, où, maintenant il est enseignant.

Source : Mission Newswire