Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Chili – Il n’est jamais trop tard pour être saint


07 janvier 2019 23:00 | Por admin
Chili – Il n’est jamais trop tard pour être saint

(ANS – Santiago) Plus de 120 enfants, adolescents et jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) du Lycée salésien « Camilo Ortuzar Montt » de Santiago ont participé à un camp-retraite, à la maison de « Las Peñas », les 19-21 décembre, réfléchissant sur le thème de l’Etrenne 2019 du Recteur Majeur : « La sainteté pour toi aussi ».

Cette expérience s’est rendu nécessaire pour consolider le parcours d’intégration et d’identité du MSJ du Lycée « Camilo Ortuzar Montt », qui a pris naissance en 2014, réunissant les membres des divers groupes : « Enfance missionnaire », les clubs « Dominique Savio », la « Rencontre des Enfants dans l’Esprit », les « Communautés Apostoliques Salésiennes », et, récemment, « Les petits de Valdocco ».

Les enfants et les jeunes ont été accompagnés par des adultes qui ont vécu cet espace oratorien de formation et de recréation pour partager quelques jours de joie juvénile, de vie chrétienne, d’amitié, d’air pur, de jeux et de sainteté.

Dans les journées de travail, les participants ont été invités à regarder les trois sacrements fondamentaux pour vivre la sainteté : le Baptême, pour être « hommes et femmes nouveaux », la Réconciliation, pour être conscients que « Dieu est avec moi dans la lutte », et l’Eucharistie, « Pain brisé et partagé ». En plus, au dernier jour, on a développé l’appel à être missionnaire de la sainteté : « Pour le monde, mais pas du monde ».

On a réalisé diverses activités récréatives : sport, ateliers artistiques et culturels, promenades…accompagnés par des moments de prière et de méditation, sur l’exemple de Dominique Savio qui, à l’Oratoire de Valdocco, découvrit que « ici nous faisons consister la sainteté dans le fait d’être très joyeux et de bien faire notre devoir ».

Durant l’Eucharistie de conclusion, un jeune de l’Enfance Missionnaire, s’est ému et il a remercié pour les journées vécues et il a dit à ses amis : « Il n’est jamais trop tard pour être saint ».