Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Côte d’Ivoire – Abidjan : oui à une ville propre et à la protection des enfants


08 juillet 2018 22:00 | Por admin
Côte d’Ivoire – Abidjan : oui à une ville propre et à la protection des enfants

(ANS – Abidjan) – La présence salésienne d’Abidjan met l’accent durant cette année sur la protection de l’environnement et celle des enfants. Les Salésiens de Don Bosco présents à Abidjan (capitale de la Côte d’Ivoire) depuis plus de 25 ans n’ont de cesse œuvré pour le bien-être de la jeunesse de la ville. Leur présence dans cette ville se définit par l’éducation-évangélisation des jeunes (cœur du charisme salésien).

Chaque année, une série d’activités sont réalisées pour atteindre cet objectif. Deux activités majeures ont marqué cette année pastorale : la campagne de lutte contre l’insalubrité et la sensibilisation contre la maltraitance des enfants.

Pour participer à l’éducation des populations en vue d’un comportement écologique, la communauté salésienne d’Abidjan a organisé une journée de campagne contre l’insalubrité. Il s’agissait d’une marche dans les artères de la commune. Pendant cette marche, les jeunes munis de sacs poubelles, ramassaient les ordures qui jonchaient les rues. L’objectif était de créer la sensibilité des jeunes sur leur rôle à rendre leur ville propre. Il faut rappeler que la commune de Koumassi est la 3ème commune la plus grande d’Abidjan et la 2ème qui compte le plus grand nombre de bidonvilles où les conditions de vie sont précaires. Au plan environnemental, Koumassi, enregistre trois critères pertinents liés à l’environnement immédiat des populations, pouvant altérer la qualité de l’air que sont : les unités industrielles, les eaux usées permanentes et les dépôts d’ordures qui jonchent les rues et carrefours de la commune.

Un autre fait qui marque l’actualité en Côte d’Ivoire est celle liée à la maltraitance des enfants qui est monnaie courante dans ce pays. Selon le rapport de l’Enquête par grappe à Indicateurs Multiples (MICS) de 2016, initiée par le Gouvernement de Côte d’Ivoire avec la collaboration de l’Unicef, « près de 8 enfants sur 10 âgés de 1 à 14 ans (86,5%) ont déjà été victimes de disciplines violentes (psychologiques, émotionnelles ou physiques) ». Pour participer à donner une réponse à ce fléau, la communauté salésienne d’Abidjan, qui compte parmi ses œuvres, un Foyer pour les enfants à risque, multiplie des actions en faveur de la protection des enfants. En effet, bon nombre d’enfants recueillis au Foyer Don Bosco disent avoir fui la maison familiale à cause de la maltraitance. Cette année, c’est une campagne de sensibilisation qui a été menée dans les rues de la commune de Koumassi. Une marche organisée par les enfants autour du thème : « Protéger les enfants contre les violences, c’est notre responsabilité ». Les enfants ont défilé dans les rues pour interpeller les adultes sur la nécessité de les protéger. Ils étaient tous vêtus de tenues traditionnelles, une manière de rappeler aux adultes que les valeurs traditionnelles interdisent la violence des enfants.

Ce sont deux actions qui avaient pour visée d’éduquer les consciences à œuvrer pour une vie saine dans un environnement sain (protection de l’environnement) et pour un avenir meilleur de la jeunesse (la protection des enfants). Comme pour dire avec le président Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. »

{gallery}AFO – Marce 2018{/gallery}