Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

Equateur – « Le journal du P. Luis Bolla » – Yánkuam Jintia : un instrument d’inspiration pour les jeunes missionnaires


24 octobre 2018 22:00 | Por admin
Equateur – « Le journal du P. Luis Bolla » – Yánkuam Jintia : un instrument d’inspiration pour les jeunes missionnaires

(ANS – Quito) – Dans le cadre du programme d’ouverture de la librairie « Abya Yala/UPS » promue par la maison d’éditions salésienne ‘Abya Yala’ et par l’Université Polytechnique Salésienne de Quito, le 22 octobre dernier a eu lieu le lancement éditorial de l’œuvre « Los diarios del Padre Luis Bolla » (Le journal du P. Luis Bolla). Elle recueille le témoignage du missionnaire salésien italien, le P. Luigi (Luis) Bolla qui a dépensé sa vie entre l’Equateur et le Pérou, à côté de la population indigène ‘Achuar’, qui lui a donné le nom de ‘Yánkuam’, ‘étoile du matin’.

Autour de l’œuvre on a organisé une conversation avec le P. Juan Botasso, qui est responsable de l’édition des 14 volumes qui font partie de la collection complète. Au début de son intervention, le P. Botasso a dit que durant son dernier voyage à Rome, il a partagé son matériel avec un anthropologue qui a connu le P. Bolla. Après l’avoir examiné, ce professionnel n’a pas eu de scrupules en décrivant ce qu’il avait lu comme une œuvre unique, du moment que, à son avis, il n’existe aucun autre journal qui raconte de manière si profonde la vie d’un missionnaire.

Le P. Botasso a aussi souligné l’attitude du P. Bolla quand avait pris la décision d’aller vivre avec le peuple Achuar, car son objectif, en tant que missionnaire, n’était pas celui de coloniser, mais d’apprendre d’eux et cultiver leur culture, la langue et l’identité. « C’est le peuple le plus noble que j’ai jamais connu » c’était une phrase du P. Yánkuam, relative aux Achuar, qui disait toute l’affection et l’amour qu’il éprouvait pour ce peuple, avec qui il a partagé 41 ans de sa vie.

« Il lutta toujours pour qu’ils gardent leur identité, leur culture et qu’ils soient toujours fiers de ce qu’ils sont. Il ne faisait pas de grande théories, mais il avait un grand principe : il n’y a pas de peuple ou culture supérieures, mais il y a des cultures diverses et il est important d’apprendre à vivre ensemble ».

A la présentation est aussi intervenu le Prof. José Juncosa, Vice-recteur de l’Université Polytechnique Salésienne de Quito, qui a affirmé que la librairie Anya Yala/UPS veut être une plateforme de rencontre et un espace de conversation sur la diversité culturelle et l’identité des peuples.

De tous les livres écrits par le P. Bolla sur les Achuar, on peut trouver dans les librairies italiennes le texte/chronique : « Mon nom est Yánkuam. La rencontre de l’Evangile avec les Achuar. Chronique des missions ».

Pour sa part, Milagros Aquirre, Directeur général de ‘Abya Yala’, a parlé de l’œuvre du P. Bolla comme in instrument d’inspiration pour les jeunes missionnaires, pour les volontaires qui travaillent dans la Sierra et en Amazonie, comme aussi pour les anthropologues, les académiciens et les étudiants intéressés à connaitre d’autres cultures.

{gallery}ECU – Presentazione libro don Yankuam{/gallery}