Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Espagne – Dans le souvenir du P. Antonio César : « Si dans la vie il a été un grand apôtre, dans sa mort il l’a été encore davantage »


17 mars 2019 23:00 | Por admin
Espagne – Dans le souvenir du P. Antonio César : « Si dans la vie il a été un grand apôtre, dans sa mort il l’a été encore davantage »

(ANS – Séville) – La Province salésienne « Maria Auxiliadora » a crée une adresse de poste électronique appropriée – recondandocesar@salesianos.edu – dans le but de recueillir des nouvelles, témoignages et expériences concernant le missionnaire salésien, le P. Antonio César Fernández, tué le 15 février au Burkina Faso.

« L’institution de cette adresse est motivée par le fait que beaucoup de personnes envoient des lettres, messages sur WhatsApp ou commentaires sur ce qui s’est passé, et nous voulons recueillir toutes ces nouvelles. En outre, nous avons été motivés aussi par la demande du Nonce Apostolique de prépare un dossier avec témoignages écrits, graphiques et audiovisuels sur notre frère Antonio César », a expliqué le P. Alejandro Guevara, Délégué pour la Famille Salésienne de la Province, et qui a aussi accompagné la famille du salésien tué, durant les funérailles célébrées au Togo et à Pozoblanco, ville natale du P. Antonio.

Les funérailles, en Espagne, célébrées le 24 février dernier, ont été présidées par l’évêque de Cordoba, Mgr Demetrio Fernández González, qui a partagé paroles de consolation et il a fait souvenir d’une personne qui, dès sa tendre enfance, avait une claire vocation pour servir les plus besogneux. Pour cela il alla au Togo pour fonder la première présence salésienne en ce Pays. « Sa mort nous a fait penser. Elle a fait beaucoup de bien à la Famille Salésien et à tous ceux qui ont reçu son témoignage. Si dans la vie il a été un grand apôtre, dans sa mort il l’a été encore davantage. Cela a été le don final, après un engagement soutenu pour toute la vie. Pour cela il s’est fait salésien et c’est pour cela qu’il a demandé d’aller en Afrique où il a pu accompagner des jeunes à risque. Il n’aurait pas été là, s’il n’avait pas choisi de vivre sa vie quotidienne comme missionnaire », a dit le prélat dans la circonstance.

Mgr Miguel Ángel Olaverri, évêque salésien de Pointe-Noire, en République du Congo, a partagé quelques-unes des expériences vécues avec le P. Antonio César durant la période de fondation de la présence salésienne au Togo. »Ce fut un moment de communion, comme aussi aujourd’hui en cette célébration où sont présents 4 Provinciaux salésiens qui représentent les plus de 1.300 Salésiens en Afrique ».  Puis il a parlé de la clameur suscitée par la mort du P. Fernández à Lomé, Togo, où la figure du P. César est mise en relief comme celle d’un martyr.  « Après l’invitation du Pape François à la sainteté, cela m’a fait plaisir d’entendre la phrase « aujourd’hui c’est un saint qui est enseveli ». Nous devons identifier les saints qui vivent avec nous aujourd’hui et qui nous accompagnent », a-t-il ajouté.

Pour sa part, dans une lettre adressée à la Famille Salésienne, le Recteur Majeur a défini le salésien tué comme « un homme bon et un homme de Dieu », qui a passé sa vie en faisant le bien, surtout en Afrique.