Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

Espagne – Electronique et Autisme : construire des ponts pour la communication


19 septembre 2018 22:00 | Por admin
Espagne – Electronique et Autisme : construire des ponts pour la communication

(ANS – Pamplona) – Le projet « Electronique et Troubles du Spectre Autistique : construire des ponts pour la communication » est une initiative qui se concentre sur le dépassement des difficultés d’interaction avec le milieu de la part d’enfants avec DSA (Dérangement Spectre Autistique).  Y ont participé : les Salésiens de Pamplona, l’association pour l’Autisme de la Navarre et l’institut « Ste Louise de Marillac » de Barañain, Pamplona.

Le projet est né de l’observation de la réalité environnante et de la volonté des Salésiens de Pamplona d’affronter le problème. L’expérience a ainsi réuni un groupe d’étudiants qui se sont mis au travail pour chercher de dépasser les difficultés que les enfants avec DSA rencontrent dans la communication et dans l’interaction avec le milieu.

Au début de l’année scolaire dernière, on avait proposé, aux élèves de la 1ère année d’Automation et Robotique des Salésiens de Pamplona, de faire des recherches comment l’électronique, l’automation et la robotique pourraient contribuer à réduire les barrières que les personnes avec DSA affrontent quotidiennement. Le projet, de la double valeur d’Apprentissage et de Service (ApS), a été pris en considération durant toute l’année.

Ont été impliqués aussi bien les élèves que la enseignants : les activités ont prévu une formation préventive sur le thème des DSA, visites sur place pour voir comment l’Association pour l’Autisme de la Navarre travail avec ses enfants, et la création de prototypes, jusqu’à arriver à la construction finale des dispositifs.

Ainsi on a développé : une ‘salle’ multi-sensorielle portable, une machine interactive pour faire des bulles de savon, un agenda électronique, un tableau pour fixer les habitudes, un appareil pour gérer le roulement, un ‘timer’ visuel et un mesureur de bruit pour les classes.

« Cela a été un travail intense – ont dit les élèves -. C’est motivant que d’aider les autres, mais, en certains moments, nous avons été accablés, et pas seulement par les difficultés qui se sont présentées durant le développement du projet … Nous avons investi beaucoup, beaucoup d’heures, mais le résultat a récompensé nos efforts ! ».

Il ne reste que le côté le plus gratifiant : remettre les dispositifs aux destinataires réels et partager les projets en réseau. « Nous ne voulons pas que le travail que nous avons réalisé soit laissé dans les projets réalisés, nous voulons que tous ceux qui désirent ou soient intéressés, puissent avoir la documentation que nous avons produite, refaire ou même améliorer nos dispositifs. Pour cela nous avons créé une page web où il est possible décharger tout ce qui est utile ».

Pour sa part, l’Institut « Ste Louise de Marillac », qui travaille avec les enfants avec DSA, a manifesté la volonté d’accueillir les élèves salésiens dans ses classes. « Cela a été une grande expérience que de partager nos besoins avec eux et de voir comment ils les ont accueillis avec intérêt et regards de complicité, comme pour dire « nous pouvons réussir ! », ont raconté ses enseignants.

{gallery}Spagna – Progetto per bambini autistici{/gallery}