Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

Espagne – Le Chemin de Saint-Jacques, un moment privilégié pour se préparer aux Pâques


16 avril 2019 22:00 | Por admin
Espagne – Le Chemin de Saint-Jacques, un moment privilégié pour se préparer aux Pâques

(ANS – Madrid) – Parmi les milliers de pèlerins qui se rendent à la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle chaque année, il est de plus en plus fréquent de voir des groupes d’étudiants accompagnés de leurs professeurs. Plusieurs centres salésiens proposent cette expérience à leurs étudiants tout au long de l’année et quelques-uns même au cours des jours précédant la semaine sainte. C’est le cas des centres «San Miguel Arcángel-Salesianos Paseo de Extremadura » à Madrid ; « Salesianos Loyola » à Aranjuez ; « Salesianos Atocha » à Madrid ; « Salesianos Hermano Gárate » à Ciudad Real et « Salesianos La Orotava » à Santa Cruz de Tenerife.

Cette période « est préférée parce qu’elle est plus favorable sur le plan académique, » explique Susana de Torres, professeur à l’école « San Miguel Arcángel. » Et le climat de Carême a également une influence positive : « C’est un excellent moment pour se préparer aux Pâques ; en fait, nous avons souvent fait coïncider notre arrivée à Santiago avec le dimanche des Rameaux pour réfléchir ensemble à l’analogie des entrées festives dans la ville, pour Jésus et pour les étudiants, » explique le prof. de Ciudad Real, Enrique Ruiz.

L’école « San Miguel Arcángel » organise la participation de ses étudiants au Chemin de Saint-Jacques pour « s’occuper des cours intermédiaires de l’enseignement secondaire au niveau pastoral, » ajoute Mme le professeur de Torres. Depuis le début de ce qui devient une belle tradition, les centres salésiens ont transmis aux étudiants la motivation centrale de cette activité : « C’est un pèlerinage, pas un voyage culturel ou sportif. »

Sur le chemin, la foi est le fil conducteur, avec les propositions qui sont déjà faites quotidiennement dans les centres éducatifs, mais qui jouent un rôle particulier à l’époque des pèlerinages. À certaines occasions, des symboles sont également utilisés, peut-être entre les flèches jaunes indiquant le parcours du Chemin et « les personnes que Dieu met sur notre chemin comme guides, » ajoute encore Mme le professeur.

« Nous essayons de faire en sorte que le pèlerinage encourage la rencontre avec soi-même, avec les autres et avec Dieu, » ajoute un autre professeur, Mme Celia Antolín, du centre de Loyola-Aranjuez.

Les longues heures de marche favorisent la solidarité et des réflexions approfondies. « Toutes les difficultés sont affrontées dans un grand esprit de famille… Les grandes questions que les étudiants posent sont entièrement à propos d’eux-mêmes, » déclare Mme le prof. Ruiz. L’expérience montre que sur le chemin les jeunes  s’engagent.

Relation avec la famille, les amis, Dieu… « Les heures de marche nous donnent l’occasion de parler de beaucoup de ces sujets, et de manière beaucoup plus naturelle qu’à l’école, » conclut Mme le professeur Antolín.

Et, comme le souligne justement Mme le prof. Ruiz, « le professeur n’est qu’un pèlerin de plus. »

{gallery}Spagna – Camino de Santiago 2019{/gallery}