Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Ghana – Le Système Préventif comme réponse au “Children trafficking”


03 janvier 2019 23:00 | Por admin
Ghana – Le Système Préventif comme réponse au “Children trafficking”

(ANS – Accra) – Le système préventif de Don Bosco vise à éliminer, à la racine, les risques, par une série d’actions précises. Mais, dans la nécessité, les missionnaires salésiens interviennent aussi après, s’il faut aider quelqu’un.

C’est ce qu’on peut constater au Ghana, où est né le « Child Protection Centre », dédié aux mineurs soustraits par la police au trafic d’esclaves. Il s’agit d’un projet né pour offrir espace  d’accueil aux jeunes des périphéries de la capitale Accra et qui accueille, en plus, les victimes de la traite.

Le P. Silvio Roggia, 20 ans de mission au Ghana, est parmi les promoteurs de ce projet et il explique : « Le ’Child Protection Centre’ est une maison pour celui qui se retrouve, du jour au lendemain, libéré de prison, mais avec de terribles blessures internes à guérir et une vie à faire refleurir après des mois ou des années d’enfer ».

Le phénomène de l’esclavage de mineurs est, malheureusement, diffusé en cette région africaine. « Déjà il y a 20 ans, lors de voyages entre le Nigeria et le Ghana, passant par le Bénin et le Togo – dit le P. Roggia – à la frontière on voyait des posters d’organisations qui mettaient en garde contre le trafic d’enfants, vendus pour des années, et employés dans les plantations de cacao comme main d’œuvre  gratuite par de patrons sans scrupules. « Le children Trafficking s’est ensuite étendu aussi dans le secteur de la pêche et de l’élevage et il s’est ensuite ouvert à des circuits criminels étrangers ».

Ainsi est né le ‘Child protection Centre’, qui se trouve sur un terrain offert par Inna Marian Patt, la Miss Ghana 2004. La fille voulait une œuvre dédiée à la jeunesse la plus malheureuse et, une fois avec les Salésiens de Don Bosco, son rêve a pu devenir réalité.

Un centre comme celui-ci est indispensable pour la récupération des jeunes. Quand la police parvient à sauver ces jeunes, c’est important de les insérer, le plus vite, dans un parcours de récupération psychologique et sociale.

Au ‘Child protection Centre’ les jeunes apprennent à lire et à écrire, puis ils reçoivent une vraie formation scolaire, et, enfin, ils sont dirigés vers le monde du travail. « On voit des miracles – ajoute le P. Silvio -. Des enfants qui avaient perdu l’usage de la parole à cause du trauma subi, reprennent à communiquer et celui qui a été condamné à des années d’un isolement total reprend à socialiser ».

”.