Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Guatemala – Une offre universitaire bénéfique aux jeunes indigènes


18 juillet 2018 22:00 | Por admin
Guatemala – Une offre universitaire bénéfique aux jeunes indigènes

(ANS – San Pedro Carchá) – Le samedi 14 juillet 2018, les quatre premières étudiantes ont obtenu le diplôme de la toute jeune structure académique de l’Université Méso-américaine qui est en train de prendre forme dans la commune de San Pedro Carchá, à 220 km au Nord de Guatemala City.

Avec l’appui d’une université, il a été possible de présenter une proposition d’alliance stratégique et de travail conjoint entre l’Université Méso-américaine à San Pedro Carchá et la Fondation « Talita Kumi » qui est l’expression d’un projet éducatif pastoral appliqué dans la mission salésienne de Carchà, au Guatemala. Le Père Jorge Puthenpura, salésien originaire de l’Inde, a eu l’audace d’ « inventer » un modèle de vie religieuse féminine à l’intérieur de la culture indigène locale, la culture ‘qeqchi’. Dans ce contexte vivent les religieuses qui exercent le charisme dans les formes typiques de la culture locale.

Le 14 juillet 2018 se présente comme un jour historique pour le début de cette aventure dans l’Education Supérieure. L’Université Méso-américaine, avec moins de quatre ans d’existence, est en train de croitre à un rythme surprenant, et des 44 étudiants qui ont commencé en 2015, en 2018 on en compte déjà 564, avec un taux de croissance de 1.400 %.

Cette université a commencé avec seulement es cours de Pédagogie ; l’année qui suivit, les cours d’Administration Educative et Sciences de l’Education furent ajoutés ; dans la troisième année, c’est l’ouverture des Facultés de Travail Social et Education Primaire Bilingue ; et à la quatrième année, c’est le cours d’Ingénierie Agronomique qui est lancé.

Malgré l’existence de quatre structures universitaires dans la ville voisine de Cobàn, le Père Puthenpura a eu l’intuition qu’il y avait de l’espace pour ce projet audacieux : il s’agit de l’offre d’éducation supérieure pour couvrir les besoins de la région. En effet, le gouvernement n’offre pas une proposition éducative universitaire, puisque la plus grande partie de la population exercent le métier de l’agriculture.

La philosophie de base de ce projet innovateur d’instruction supérieure se base sur l’esprit salésien qui vise la promotion humaine et chrétienne des jeunes, de ceux qui fréquentent leurs cours, comme aussi de ceux qui bénéficieront des services qui seront offerts par les professionnels formés à l’université.

L’Université Mésoaméricaine présente à San Pedro Carchá est une partie importante d’un projet beaucoup plus ambitieux et vaste : « Talita Kumi », qui depuis des années, pousse des milliers de femmes indigènes à être protagonistes du développement. Vu son succès, cette politique a été étendue aux départements de Quiché, Izabal, Petén et Alta Verapaz.