Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Inde – De l’Allemagne avec amour


03 septembre 2018 22:00 | Por admin
Inde – De l’Allemagne avec amour

(ANS – Mumbai) – L’Allemagne et l’Inde sont deux Pays qui vivent des situations économiques totalement opposées : la première est une des puissances économiques les plus fortes au monde, l’autre est traversée par des profondes inégalités sociales et la pauvreté. Voilà la réalité rencontrée par Lisa Rattel et Nadine Schuttler, deux étudiantes allemandes, au cours de leur premier voyage en Inde.

Les deux filles fréquentent un cours d’assistantes sociales à l’Université Salésienne « Katholische Stiftungshochschule Benediktbeuern », à environ 60 km de Munich. Leur cours d’étude prévoit une période de stage dans un Pays étranger. Ainsi, Lisa et Nadine, se sont rendues en Inde, au ‘Don Bosco Campus’ de Matunga, Mumbai, où elles sont restées six mois.

« Mon désir a toujours été celui de travailler dans le social, en contact avec les personnes les plus pauvres et dans le besoin », a dit Lisa Rattel. L’expérience en Inde, pour elle, habituée à une vie aisée en Allemagne, a été très intense. Elle raconte d’avoir été frappée par l’histoire d’un enfant qui ne fêtait plus son anniversaire, puisque ses parents n’étaient plus là. Elle était heureuse de connaitre ces jeunes et aussi de s’assoir pour parler avec eux.

Nadine a travaillé en Inde avec la « Don Bosco Development Society », une ONG qui a, comme objectif, celui d’améliorer les conditions de vie des personnes venant des bidonvilles de Mumbai. Elle se rendait chez ces personnes, dialoguant avec elles, parlant et buvant le ‘Chai’.

Ce dont Lisa et Nadine se sont rendu compte est que l’Inde n’est pas celle qu’on voit dans les films de Bollywood. Malgré une bonne croissance économique, il y a encore beaucoup de pauvreté. Cependant, les deux filles ont apprécié la vie, elles ont lié des amitiés et elles ont aidé les plus besogneux. « En Inde, on nous a traitées comme si nous étions de la famille. Une expérience vraiment positive », ont commenté Lisa et Nadine. « Même quand je suis tombée malade de malaria, le P. Anthony Goyal, économe de la maison provinciale de Matunga, s’est occupé de moi, il m’a aidé et conduite à l’hôpital pour les soins », a conclu Nadine.