Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

Inde – Élèves et anciens élèves de « Don Bosco Matunga » sont les protagonistes d’un film touchant


16 août 2018 22:00 | Por admin
Inde – Élèves et anciens élèves de « Don Bosco Matunga » sont les protagonistes d’un film touchant

(ANS – Mumbai) – Les élèves et les anciens élèves de l’école « Don Bosco » de Matunga sont connus dans le monde entier pour leur créativité et leurs compétences dans de nombreux secteurs. Tout cela a été mis en évidence le 4 août, lorsque le personnel enseignant et les élèves de l’institut ont pu assister à une avant-première du film « 5 Roupies, » dont les protagonistes sont les élèves actuels et anciens de l’école salésienne.

Susan Philip et Ashwini Gupte

L’acteur principal, Yohan B Panjuani, est un élève de cinquième année ; le réalisateur, Piyush C Panjuani, est un ancien élève de l’année scolaire 1974-1975; Bimal Panjuani, le producteur, de l’année 1981-1982, et Dhruv P Panjuani et Jehan B Panjuani, les deux assistants du réalisateur, sont également passés pour les salles de classe de l’institut salésien, où ils ont terminé leurs études, respectivement, en 2005-06 et 2010-11. L’équipe qui a produit le film, ainsi que le jeune acteur Yohan, étaient tous présents à l’avant-première.

Le film est une adaptation du conte traditionnel indien « Idgah » de Munshi Premchand. Au centre de l’histoire, Hamid, un orphelin des deux parents, et sa grand-mère Ameena, qui se sacrifie pour son petit-fils. Les deux, musulmans indiens, vivent dans des conditions de grande pauvreté, mais Hamid est toujours jovial et confiant vers l’avenir, grâce à l’affection qu’il reçoit de sa grand-mère, qui n’hésité pas tous les jours à se brûler les doigts pour lui préparer à manger.

La scène se situe près de la fête d’Id al-fitr, à la fin du mois sacré du Ramadan. Sa grand-mère Ameena a promis à Hamid une somme modique, 5 roupies, pour la fête, mais Hamid, au lieu d’attendre de les recevoir, les prend seul et il part avec quelques autres garçons aisés pour effectuer les rituels prévus et participer à une foire festive. Alors que ses camarades de classe dépensent le beaucoup d’argent de poche dont ils disposent en bonbons et en jouets, Hamid n’achète que des pinces pour que sa grand-mère évite de se brûler lorsqu’elle cuisine.

Même la dimension religieuse joue un rôle important dans l’histoire, qui se manifeste dans l’attention d’Hamid aux préceptes religieux, ainsi que dans la scène où la grand-mère explique au garçon que son père est absent parce qu’il est engagé dans une importante mission qui lui a été confiée par Dieu.

À l’occasion de la présentation, le directeur a chaleureusement remercié l’école salésienne, en disant qu’il lui devait l’éducation reçue. « Il y a de nombreuses années, j’étais juste un enfant qui marchait et courait ici dans les cours, alors que maintenant voir mon film projeté ici a été un moment vraiment excitant. Vous l’avez rendu possible. Je vous remercie beaucoup ! »

Source: Don Bosco India

{gallery}India – Film a Mumbai{/gallery}