Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Inde – Mgr Pallipparambil, SDB, reçoit un Prix prestigieux pour son engagement dans l’éducation et la santé


09 décembre 2018 23:00 | Por admin
Photo: The North East Today

(ANS – New Delhi)  Hier, 9 décembre, le salésien Mgr George Pallipparambil. Évêque de Miao, dans l’Etat de Arunachat Pradesh, Inde, a reçu le huitième Prix International pour les Droits Humains, pour sa contribution dans le domaine de l’éducation et de la santé. Pour assigner le prix au Prélat salésien, comme aussi à diverses autres personnalités, indiennes ou pas, est intervenu le Conseil indien pour les Droits Humains, la Liberté et la Justice Sociale.

Le prestigieux Prix est assigné aux personnes qui montrent une capacité hors commun dans le service de l’humanité, et il est accompagné par un « Certificat d’Excellence ».

En recevant le Prix, Mgr Pallipparambil a dit : « J’espère que ce prix donnera un peu de visibilité à mes gens, qui vivent dans les villages les plus éloignés de l’Arunachal Pradesh… En toute humilité, j’accepte ce prix en leur nom ».

C’est le deuxième, important prix, que l’évêque salésien reçoit en 2018. Au mois d’avril, en effet, l’ONG « Sanskriti Yuva Sanstha » lui avait remis le prix « Bahrat Gauray », pour sa contribution dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la culture, de l’environnement et du développement de la population de l’Arunachal Pradesh.

Dans ses 40 ans de service à la population besogneuse de cet Etat indien, Mgr Pallipparambil a institué 46 écoles qui éduquent environ 180.000 enfants des tribus et pauvres, 85 internats, 17 dispensaires, un hôpital, un Institut d’Education Supérieure et un centre de Formation Professionnelle pour les jeunes qui ont abandonné les études, le tout dans les villages les plus perdus à la frontière avec le Myanmar et la Chine.

Un exemple de ce grand engagement est offert par le village de Neotan, 850 habitants, qui grâce à l’école « Newman », fondée par lui, enregistre maintenant un taux d’alphabétisation au 100%.

L’évêque de Miao est aussi connu pour avoir toujours favorisé la conservation et la promotion des cultures locales, comme aussi de la création. En un cas, promouvant l’emploi et l’étude des langues et dialectes locaux, la récupération des histoires des chefs tribus du passé, la redécouverte de l’artisanat traditionnel…  Dans l’autre, en éduquant la population, en particulier les jeunes, à la valeur de la conservation de la flore et faune sauvage, de la salubrité des sources…

D’autres domaines spécifiques ont concerné aussi la diffusion des bonnes pratiques hygiéniques dans la population locale et l’éducation et la formation des filles et des femmes en vue de leur émancipation.