Nouvelles

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Italie – De la Sicile au Sénégal, un pont d'éducation et de solidarité au nom de Don Bosco

lire plus

Chili – Réunion du Réseau Éducatif Salésien : « Coïncider. Comme levain dans le monde »

lire plus

Inde – Une école pour les enfants des tribus et des marginalisés, pour casser le cycle de la pauvreté


02 juillet 2018 22:00 | Por admin
Inde – Une école pour les enfants des tribus et des marginalisés, pour casser le cycle de la pauvreté

(ANS – Azimganj) – La ville d’Azimganj, dans le district de Murshidabad, Inde, a été un important carrefour commercial au XVIII siècle et elle abrite de nombreux temples qui témoignent les fastes des temps lointains. Les Salésiens sont arrivés ici en 1966 et actuellement ils sont actifs dans le domaine de l’éducation et des activités paroissiales et sociales. Parmi les initiatives réalisées depuis 1966, les religieux ont ouvert l’école « Don Bosco », avec classes primaires et secondaires.

Fréquentée par des mineurs venant des contextes de grande misère, elle accueille enfants, surtout d’origine tribale ou appartenant aux castes les plus basses et qui survivent avec mille privations. En de nombreux cas ils sont nés de mères sous-alimentées et ils ont été enfants sous-alimentés, ce qui leur a provoqué de retards cognitifs. Ils vivent dans de pauvres cabanes sans électricité ni services hygiéniques. Les parents ne sont même pas en mesure de payer les taxes scolaires d’un euro par mois.

Les enfants qui fréquentent le « Don Bosco » sont les ainés de la famille qui vont à l’école, et cela provoque toute une série de problèmes. D’abord, il n’y a personne pour les aider pour les devoirs ; en deuxième lieu, nombreux sont les parents qui préfèrent orienter les enfants au travail, plutôt que de les pousser pour terminer les études, car ils n’ont pas les instruments pour comprendre l’importance de l’éducation pour interrompre le cercle vicieux de l’ignorance et de l’exploitation.

Les Fils spirituels de Don Bosco font le possible pour aider ces 1300 mineurs, enfants des écoles primaires et adolescents des écoles moyennes. Ils ont peu de ressources à disposition, mais beaucoup d’imagination : pour suppléer au manque d’un tableau noir, ils ont peint les parois de noir et ils y écrivent avec la craie ; les élèves suivent les leçons assis par terre, puisqu’il n’y a pas de bancs.

Elle est toujours pressante la nécessité d’acheter des bureaux et bancs, tableaux noirs, étagères et livres, services audio-visuels pour garantir un minimum de dignité aux élèves et aux enseignants et pousser les élèves avec problèmes à surmonter les difficultés, surtout grâce à l’aide de livres et du matériel audio-visuel qui puissent stimuler l’apprentissage et la curiosité.

Pour ultérieures informations, il est possible visiter le site : www.missionidonbosco.org