Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Italie – Lamin, mineur étranger non accompagné : « je ne suis pas dangereux, mais je suis en danger »


08 juillet 2018 22:00 | Por admin
Italie – Lamin, mineur étranger non accompagné : « je ne suis pas dangereux, mais je suis en danger »

(ANS – Torre Annunziata) – Depuis le début de l’urgence émigrants, les Salésiens d’Italie ont ouvert les portes de leurs maisons aux « Mineurs Etrangers Non Accompagnés » (MSNA). Ils ont fait ainsi avec Lamin, un garçon de la Gambie, qui a maintenant 17 ans et qui avait été accueilli dans la communauté-famille « Mamma Matilde » des Salésiens de Torre Annunziata.

« J’ai grandi dans un village près de Bejul. J’ai vu pauvreté et guerres. Dans mon village nous devions faire de kilomètres à pieds pour avoir l’eau potable et presque personne n’allait à l’école.

Ayant su que quelques jeunes s’étaient enfuis pour avoir une vie meilleure, avec deux autres amis, nous avons abandonné nos maisons et nous avons commencé l’aventure. Nous avons travaillé quelques mois dans une rizière, pour affronter le voyage.

Dans la traversée du désert, sur un camion, avec 50 autres personnes, mon ami Shamin s’est senti mal. Et alors le chauffeur l’a jeté hors du camion, l’abandonnant comme un animal.

Arrivés en Lybie, moi et l’autre ami nous avons été en prison pendant 20 jours, Une fois sortis nous avons commencé à travailler dans un dépôt d’habits, pour payer le voyage en Italie. Avant de monter sur le canot pneumatique, on nous a demandé l’argent, mais nous avions peur d’être volés. Devant nos résistances, un passeur fit feu sur la figure de mon ami, le tuant. Devant cette scène, moi et tous les 150 présents, nous avons donné l’argent et nous nous sommes embarqués.

Après 10 heures que nous étions en mer, un bateau italien s’est approché. Nous avons rejoint Salerno et je suis arrivé dans la communauté salésienne. J’ai passé des mois sans me laver de manière décente et sans manger quelque chose de bon.

Maintenant j’ai trouvé une nouvelle famille, je vois les jeunes italiens aller à l’école, jouer et vivre avec leurs parents. J’espère pouvoir faire la même chose, mais je voudrais aussi pouvoir aider ma famille en Gambie. Maintenant ma vie est belle, grâce à Don Bosco, qui m’a permis d’aller à l’école, d’étudier et fréquenter l’oratoire. Et maintenant aussi un travail dans une ‘pizzeria’ ».

Les jeunes accueillis dans la communauté-famille des Salésiens de la Campanie, ont participé, samedi dernier, à une initiative nationale lancée par l’ONG « Libera » du P. Ciotti, et, près du Lido Mappatella ils ont fait une minute de silence pour affirmer : « Je ne suis pas dangereux, mais je suis en danger ».

{gallery}Italia – Lamin Torre Annunziata{/gallery}