Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

Italie – Nouveaux parcours pour une Eglise au visage Amazonien : séminaire Pan-amazonien à l’Université Pontificale Salésienne


05 mars 2019 23:00 | Por admin
Italie – Nouveaux parcours pour une Eglise au visage Amazonien : séminaire Pan-amazonien à l’Université Pontificale Salésienne

(ANS – Rome) – On dit que « l’Amazonie est le poumon de l’humanité ». En effet, le document préparatoire du Synode des Evêques sur la région Pan-amazonienne affirme que le bassin amazonien est une des plus grandes réserves de biodiversités (30-50% de la flore et de la faune mondiale), d’eau douce (20% d’eau douce non gelée de la planète), et  de plus d’un tiers  des forêts primaires de la planète. Neuf Pays partagent cette région : Brésil, Bolivie, Colombie, Equateur, Guyana, Pérou, Suriname, Venezuela, et la Guyana Française, comme territoire d’outre-mer. Et les salésiens y sont aussi présents, travaillant avec les jeunes indigènes.

La faculté de Théologie de l’Université Pontificale Salésienne de Rome, avec le secteur pour les Missions de la Congrégation Salésienne, organise, les 7-8 mars, le Séminaire sur le Synode Pan-amazonien : « Nouveaux parcours pour une Eglise au visage amazonien ».

L’objectif de ce séminaire est celui de poursuivre la réflexion, du côté salésien. En effet, il y a quelques mois, a eu lieu une première rencontre au Brésil, à Manaus, qui a vu la participation des missionnaires salésiens de l’Amérique Latine, et où on a réfléchi sur les défis et les perspectives futures de la présence salésienne en Amazonie.

En même temps, « le séminaire n’est pas seulement un séminaire de réflexion sur le Synode Pan-amazonien, mais il fait partie d’un parcours intérieur aux Provinces pour la réflexion et la qualification de notre mission en Amazonie – explique le P. Martin Lasarte, du secteur des Missions -. Notre mission, vue l’importance pour l’écologie intégrale, est attentive et donne priorité, fondamentalement, au cri des jeunes, surtout indigènes, mais aussi aux afro-descendants, métis, blancs, mulâtres, de la foret, de la campagne, de petites et grandes villes ».

Il est important de souligner que pour le Pape François, le Synode Pan-amazonien vise à « repérer de nouvelles méthodes d’évangéliser cette partie du peuple de Dieu, spécialement les indigènes, souvent oubliés et privés d’un avenir serein ». C’est pourquoi, pour les Salésiens, il s’agit de faire « œuvre de sensibilisation » devant ce grand défi.

Pour réaliser cette tâche, les organisateurs du séminaire ont invité diverses personnalités : Mgr Fabio Fabene, Sous-secrétaire du Synode des Evêques ; Mgr Raul Biord, évêque de La Guaira, Venezuela ; Mgr Antonio de Assis Ribeiro, SDB, évêque de Belém, Brésil ; Mr Guzmán Carriquiri, Vice-président de la Commission Pontificale pour l’Amérique Latine ; le prof. José Zanardini, SDB, du Paraguay ; Mme le docteur Gabriela Bernal, de l’Equateur ; le P. Juan Botasso, SDB, de l’Equateur ; le P. Reginaldo Cordeiro, SDB, de la province de Manaus.

D’autres personnalités participeront, grâce à des interview préenregistrées : le Cardinal Claudio Hummes, Président du « Réseau Ecclésial Pan-amazonien »  (REPAM) ; le cardinal Pedro Ricardo Barreto Jimeno, Vice-président de la REPAM, Pérou ; et Mauricio Lopez Oropeza, Secrétaire exécutif de la REPAM.

Les salésiens, avec toute l’Eglise, sont « appelés à être – comme dit le Pape François – les instruments de Dieu afin que notre planète soit ce qu’il a rêvé lors de la création, et à répondre à son projet de paix, de beauté et de plénitude ».