Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Italie – Salésiens et Filles de Marie Auxiliatrice ensemble : avec le Pape, dans l’Eglise, au service des jeunes


11 juillet 2018 22:00 | Por admin
Italie – Salésiens et Filles de Marie Auxiliatrice ensemble : avec le Pape, dans l’Eglise, au service des jeunes

(ANS – Rome)  Hommes et femmes consacrés à Dieu, qui partagent charisme et mission et qui travaillent fraternellement et en esprit de fidélité à l’Eglise et au Pape pour les jeunes de tous les continents, surtout pour les plus pauvres et besogneux : avec ces quelques mots on peut condenser la signification de la rencontre conjointe d’hier 11 juillet, entre les Conseils Généraux des Salésiens (SDB) et des Filles de Marie Auxiliatrice (FMA), à la Maison Générale de ces dernières. Pour guider les travaux a été la réflexion sur le prochain Synode des Evêques, sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » par les soins du P. Rossano Sala, SDB, Secrétaire Spécial pour ce Synode.

Dans son intervention, le P. Sala a illustré l’Instrumentum Laboris du Synode sur les jeunes. Le document, a-t-il affirmé, est fruit « de la convergence de l’écoute de tout le monde », et pour cela il représente « un cadre de référence mis à jour et réaliste sur la condition globale des jeunes », outre  que « une récolte unitaire et synthétique des thèmes à traiter ».

De l’Instrumentum Laboris, le P. Sala a souligné la perspective, celle de l’accompagnement, thème-guide aussi de l’Etrenne 2018. En effet, c’est l’accompagnement qui fait de « support à tout annonce chrétien » et c’est seulement en cette optique qu’on peut parler d’un parcours de foi en poussant les jeunes à être protagonistes – comme cela s’est déjà réalisé dans la préparation du Synode.

Puis, après avoir souligné ombres et lumières sur la condition des jeunes d’aujourd’hui – comme la paralysie devant les décisions importantes, mais aussi une certaine nostalgie spirituelle – la réflexion a porté à un changement d’avis de la dimension vocationnelle dans son ensemble, qui doit porter à la création d’une « culture vocationnelle qui valorise toute sorte d’appel ».

Avec beaucoup d’autres questions et provocations salutaires, le P. sala a indiqué des priorités d’action pour les deux congrégations : le primat assigné à la présence quotidienne à côté des jeunes, la qualité de la spiritualité et du témoignage, l’esprit de famille, l’engagement à donner davantage à celui qui a reçu moins.

A la fin de la présentation, les Conseillers SDB et FMA, en groupes, ont élaboré des réflexions et résonances  sur la manière où les deux congrégations soient touchées par le Synode, quelle peut être la contribution respective à l’Eglise universelle et quel parcours post-synodal prévoir.

Après un moment de partage en assemblée, les travaux ont été clôturés par les interventions de synthèse de  la Mère Reungoat et du Recteur Majeur.