Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Libéria - Une expérience unique ! Dommage que ça n'ait pas duré longtemps !


16 août 2018 22:00 | Por admin
Libéria - Une expérience unique ! Dommage que ça n'ait pas duré longtemps !

(ANS – Tappita) – Le Libéria et la Sierra Leone représentent le coin de l’Afrique où les pluies tropicales sont abondantes. En Afrique de l’Ouest Tropicale, la saison la plus pluvieuse commence en avril et se termine en novembre, mais cette année elle a débuté bien à l’avance…

 

À Tappita, où les Salésiens ont récemment réactivé une mission, on vive de l’agriculture et le rythme des saisons et des précipitations détermine la qualité et la quantité de la récolte. Les pluies apportent également des « effets secondaires » moins agréables, en particulier dans le domaine de la santé, du logement et des transports. Dans certains moments, on a l’impression que la vie s’arrête… mais non ! La vie continue, la lutte devient plus difficile, mais on n’abandonne pas.

Si en Italie il y a « Estate Ragazzi (Été Jeunes), », au Liberia et en Sierra Leone on organisé le « Camp d’Été. » La substance reste la même : avec la fermeture des écoles en juillet et en août, les jeunes ont plus de temps libre et les activités éducatives les empêchent de rester oisifs et de passer leur temps dans la rue.

En effet les jeunes à Tappita ne sont jamais oisifs : même pendant l’année scolaire, juste après l’école ou le samedi, ils suivent les adultes à la campagne, parcourent les rues vendant des sacs d’eau, des bonbons, des biscuits… De cette façon, ils aident à procurer quelque chose à manger avant d’aller se coucher.

Les Salésiens se sont succédés pour illustrer divers aspects du parcours de formation d’un animateur, en insérant les ingrédients nécessaires pour le rendre significatif : le temps plein, de 9h à 17h, y compris le repas de l’école ; leçons scolaires dans les matières les plus importantes ; apprendre les rudiments de quelques activités pratiques, telles que l’informatique, le dessin, la musique, la danse, la pâtisserie et la préparation de desserts, la couture ; activités de socialisation: jeux communs, jeux de questions-réponses, concours de danse et performances selon les différents groupes culturels. Toutes les activités sont encadrées dans un système d’évaluation à points pour les quatre équipes dans lesquelles les participants ont été divisés. À la fin du « Camp d’Été, » des prix pour tous.

La conclusion est unanime : « Une expérience unique ! Dommage que ça n’ait pas duré longtemps ! Ça devrait durer tous les deux mois des vacances ! »

En ce qui concerne la vie communautaire des Salésiens, la Province « Afrique Occidentale Anglophone » (AFW) organise les Exercices Spirituels ; une opportunité pour s’arrêter un moment, prier, réfléchir et vérifier si les choses sont en ordre. Ils caractérisent les moments de fraternité qui annulent également la distance physique et le sentiment d’isolement.