Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Mozambique – Cyclone Idai : « C’est un désastre de grande ampleur »


19 mars 2019 23:00 | Por admin
Mozambique – Cyclone Idai : « C’est un désastre de grande ampleur »

(ANS – Beira) – Après des semaines de pluies torrentielles et d’inondations, une vaste zone entre Mozambique, Zimbabwe et Malawi a été frappée par le cyclone Idai. Bien que les chiffres officiels soient encore en cours d’actualisation, la situation sur le terrain est qualifiée de « terrifiante » : plus de 200 victimes ont déjà été enregistrées, mais on estime à plus de 1 000 le nombre de victimes.

Parmi les trois pays touchés par la fureur du cyclone, le Mozambique est probablement celui qui a été le plus durement touché. Les communautés des Salésiens et des Filles de Marie Auxiliatrice du Mozambique, même si elles n’ont pas de maisons dans l’épicentre de la tragédie, se mobilisent pour aider les victimes avec de la nourriture, des vêtements et des biens de première nécessité, ainsi que des prières.

Dans la ville côtière de Beira, 90% des bâtiments sont détruits ou endommagés, tandis que la majorité de la population est déplacée. L’hôpital et les principales voies d’accès à la ville sont également très endommagés. Le port n’est que partiellement opérationnel, mais cela permet l’arrivée de l’aide par mer. D’autres provinces centrales de Manica, Zambezia et Tete, ainsi qu’une partie de la province septentrionale de Niassa, ont également été touchées par les inondations. De nombreux villages de l’intérieur du pays sont restés isolés et inaccessibles aux secours.

C’est le président Filipe Nyusi, qui a survolé Beira et les provinces de Manica et de Sofala en hélicoptère, qui a déclaré à Radio Mozambique, « c’est une catastrophe de grande ampleur » et qui a témoigné que « des villages entiers ont disparu, les communautés sont isolées et les corps flottent sur les eaux ».

L’archevêque de Beira, Mgr Claudio Dalla Zuanna, a fait une déclaration dans laquelle il a témoigné de la gravité de la situation et annoncé la préparation d’un programme d’aide à la population : « En tant qu’église diocésaine, à travers les paroisses et Caritas, nous mettons en place un plan de secours pour répondre aux besoins les plus urgents ».

Au Zimbabwe aussi, la situation est grave : il y a au moins une centaine de morts et plus de 200 disparus. Les dommages aux maisons et aux infrastructures sont toujours graves et les premières estimations indiquent que plus de 900 bâtiments ont été détruits. La région de Chimanimani est parmi les plus touchées, de nombreuses zones sont également inaccessibles aux hélicoptères, ce qui la rend très difficile à sauver.

Dans le centre et le sud du Malawi également, le cyclone et les inondations ont causé des dégâts considérables avec des dizaines de morts, plus de 500 blessés et plus de 140 000 personnes déplacées dans 13 districts. Les zones les plus touchées sont celles de Chikwawa, Zomba, Balaka, Machinga, Dedza et Ntcheu.

{gallery}MOZ – Ciclone Idai 2019{/gallery}