Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Nicaragua – Le cardinal Salésien Miguel Obando, médiateur historique au Nicaragua, est décédé


04 juin 2018 22:00 | Por admin
Nicaragua – Le cardinal Salésien Miguel Obando, médiateur historique au Nicaragua, est décédé

(ANS – Managua) – Les Salésiens du Nicaragua communiquent à toute la communauté éducative et à la Famille Salésienne que le dimanche 3 juin, à 3h48 du matin, l’évêque émérite et cardinal Miguel Obando y Bravo a rejoint la Maison du Père.

Miguel Obando y Bravo est mort à l’âge de 92 ans. C’était une figure emblématique de l’Eglise Catholique, qui s’est distingué par son rôle de médiateur dans les graves conflits militaires et politiques vécus par le Pays centraméricain. Il est vrai que la situation politique n’a pas toujours un rôle prépondérant pour prendre position en faveur ou contre une personne ; et cependant ce pourrait être celui-ci le cas du cardinal Obando ; mais son travail en faveur du peuple raconte beaucoup plus de sa personne et de sa vie.

La cardinal Obando y Bravo a vécu une période exceptionnellement difficile dans l’histoire du Nicaragua, avec des courants contradictoires. « Il fustigea le régime d’Anastasio Somoza avec une rigueur que personne ne lui nie – a écrit de lui D. Urtasun -. Et il le fit parce que, avec ses mêmes paroles, ‘le mal doit être combattu et vaincu’. Somoza finira pour l’appeler ‘Comandante Miguel’ ». Avec le même courage il affronta les commandants sandinistes, entouré par un peuple croyant, qui suivait son pasteur, brandissant le l’étendard du Christ.

« Beaucoup le soutiennent sans condition et montrent leur appréciation avec respect et gratitude – continue Urtasun -. Ils voient dans la personne du cardinal un père, un guide, le bon pasteur. D’autres, moins nombreux, le regardent avec mépris et défiance, puisque Obando les dérangeait, puisqu’il représentait la conscience critique des excès du gouvernement. L’attitude prolongée assumée pour encourager la réconciliation de son peuple l’a porté à agir comme médiateur en diverses occasions… ».

Miguel Obando y Bravo était né le 2 février 1926 à La Libertad, province de Chontales, au centre du Pays. Venant d’une famille d’agriculteurs, après avoir complété les études dans la Congrégation salésienne, il avait été ordonné prêtre le 10 août 1958.Il avait été nommé évêque le 31 mars 1968, en février 1970 il devint archevêque de Managua et le 25 mai il fut créé cardinal par le Pape Jean Paul II.