Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

Nicaragua – Une chaîne de prière devant Jésus dans le Saint Sacrement pour invoquer la paix


07 juin 2018 22:00 | Por admin
Nicaragua – Une chaîne de prière devant Jésus dans le Saint Sacrement pour invoquer la paix

(ANS – Grenade) – La nuit du 5 juin, la ville de Grenade était dans le chaos. Les magasins ont été pillés et plusieurs entreprises ont été brûlées. Le lendemain matin, Grenade s’est réveillée en disgrâce. La nourriture et les produits de première nécessité sont devenus rares, les commerçants, pour éviter les pillages, ont emporté leurs marchandises et, avec les personnes soucieuses de faire des stocks de nourriture, les supermarchés se vident.

Dans le domaine de l’Institut Don Bosco, la situation est sous contrôle. Les rues sont toujours fermées par les barricades. La chapelle est ouverte seulement pour la messe, puis se referme.

À Masaya, le peuple continue à combattre. Les Salésiens sont proches de la zone des combats et l’Institut Don Bosco a dû fermer ses portes. La même situation existe à Managua, où se trouve le Centre pour Jeunes Don Bosco.

La police est rejointe par des groupes paramilitaires et la Jeunesse Sandiniste qui se bat contre les manifestants. La demande du peuple du Nicaragua est claire : la renonciation de Daniel Ortega au pouvoir.

« Au Nicaragua, et en particulier à Grenade, nous nous connaissons tous. Personne n’est identifié dans les attaques, mais nous savons clairement qui ils sont. Il y a beaucoup d’attention dans les manifestations, parce que la faction adverse s’infiltre dans les groupes populaires. Nous sommes tous très prudents, » affirme un citoyen anonyme.

Dans la nuit du 6 juin, ils ont essayé de piller un supermarché. Les citoyens se sont unis pour le défendre et deux personnes ont été blessées. Par mesure de sécurité, trois barricades ont été érigées près du lieu de l’accident.

Il y a eu des tentatives de brûler le marché municipal. Mais les habitants de la zone l’ont évité. Les rues de Grenade restent fermées. Les gens peuvent se déplacer seulement à pied.

« Nous rendons public notre refus des événements survenus et condamnons tous les actes de violence, de vandalisme et de répression contre la vie et l’intégrité des personnes et leur droit de s’exprimer pacifiquement pour la défense de la justice et la solidarité, » a déclaré le P. Ángel Prado, Supérieur de la Province salésienne d’Amérique centrale, qui comprend également le Nicaragua.

La Conférence épiscopale rencontrera le Président. Les évêques ont invité à se joindre en prière devant le Saint-Sacrement.

Plus de 50 jours se sont écoulés sans paix au Nicaragua et plus de 90 personnes sont mortes. « Nous vivons avec une profonde douleur et une grande émotion ce que les gens vivent en raison de la violente répression que le gouvernement a déclenché contre les milliers de manifestants, » a ajouté le P. Prado.