Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Pakistan – Le souvenir de Akash Bashir, ancien élève, à 4 ans de sa mort


14 mars 2019 23:00 | Por admin
Pakistan – Le souvenir de Akash Bashir, ancien élève, à 4 ans de sa mort

(ANS – Lahore)  Il y a déjà 4 ans depuis ce 15 mars 2015, le jour où le jeune Akash Bashir, ancien élève salésien, se sacrifia pour empêcher à un ‘kamikaze’ de provoquer un massacre dans l’église de St Jean à Youhannabad, quartier chrétien de Lahore, Pakistan.

Akash Bashir avait 18 ans, il avait étudié à l’Institut Technique Don Bosco de Lahore et il était devenu volontaire pour la sécurité. Ce tragique 15 mars, comme chaque dimanche, il était à son tour de travail : il était chargé de veiller pour la sécurité à l’entrée de l’église de St Jean.

Alors qu’il était de service, lui arriva la nouvelle que l’église du Christ, une église anglicane qui se trouvait à quelques 500 mètres, avait été attaquée par des fanatiques. Akash chercha alors de mettre en sécurité la zone devant l’église de St Jean, quand il vit un homme courir vers l’édifice. C’était un terroriste, intentionné à faire un nouveau massacre.

Akash se jeta devant lui pour le bloquer. L’homme le menaça disant d’avoir une bombe avec lui, mais le jeune ne se laissa pas intimider. Il le serra dans ses bras pour l’empêcher d’entrer dans l’église. Le terroriste fit exploser la bombe, provoquant une vingtaine de morts, dont Akash lui-même. Le bilan aurait été beaucoup plus lourd si l’Ancien élève salésien ne s’était pas sacrifié.

« L’histoire de l’Eglise et fortement marquée par tant d’hommes et femmes qui, avec leur foi, leur charité et leur vie ont été de lumières qui ont éclairé et qui continuent à éclairer tant de génération dans le temps », a écrit le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime , dans l’Etrenne 2019.

Pour les chrétiens de Youhannabad, Akash, avec sa grande foi, est exactement cela : une lumière, un exemple à suivre.

Sur sa tombe, comme a raconté le P. Francis Gulzar, curé de l’église St Jean, nombreux sont ceux qui viennent pour prier et pour demander l’intercession. Son acte de courage inspire encore aujourd’hui les catholiques pakistanais dans leur chemin quotidien et les motive à ne pas se décourager devant les nombreux défis qu’ils doivent affronter encore aujourd’hui.

C’est pour cela que le P. Francis Gulzar, qui est aussi Vicaire général de l’archidiocèse de Lahore, a envoyé, en janvier 2017, une lettre à l’archevêque Mgr Francis Shaw, pour lui demander « d’ouvrir la procédure officielle pour déclarer Akash Bashir, Martyre, pour honorer son sacrifice pour la communauté de la paroisse de Youhanabad ».

« La communauté chrétienne de Jouhanabad est fière de son jeunes héros, Akash Bashir – on lit dans la lettre – et demande à votre Excellence de transmettre notre requête au Saint Père et à la Congrégation pertinente pour les causes de martyr ».