Nouvelles

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sri Lanka – Plus de 6 000 personnes bénéficient des dons alimentaires de « Salesian Missions »

lire plus

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Dominicaine – L’éducation salésienne transforme la vie : parole du Ministre de l’Education


06 novembre 2018 23:00 | Por admin
Il Ministro Navarro, sulla destra, con il Rettor Maggiore

(ANS – Santo Domingo) – Aujourd’hui il est le Ministre de l’Education et il promeut des programmes pour la croissance de milliers de personnes dans tout le Pays. Mais son parcours éducatif n’a pas été simple et pour le réaliser, le rôle des Fils spirituels de Don Bosco a été important. Il s’agit de Andrés Navarro, ancien élève de Don Bosco, très reconnaissant, encore aujourd’hui, avec les Salésiens, avec qui il continue à collaborer.

« L’école Don Bosco m’a aidé à surmonter les nombreux limites que j’avais à l’époque », raconte le Ministre. Avec sa famille, il venait de se transféré à Santo Domingo, et il fut inscrit en deuxième primaire. « J’avais de graves problèmes d’apprentissage, j’étais très seul… ». Faire les devoirs était une souffrance, malgré l’aide des parents, et l’auto-estime d’Andrés risqua de s’effondrer quand son frère mineur l’a d’abord rejoint et ensuite dépassé dans le parcours scolaire.

La transformation de l’homme qu’il est aujourd’hui, commença en deux endroits : à la maison, grâce à la maman qui, la première, s’est aperçue de ses problèmes et qui, pendant des années, l’a aidé, tous les après-midi, à faire ses devoirs; et puis, au centre salésien, où, d’un côté, les Fils spirituels de Don Bosco l’accompagnaient avec patience et dirigeaient la famille vers des thérapies correctes, et de l’autre côté, ses amis du centre des jeunes qui le soutenaient pour vaincre sa bataille personnelle contre la timidité et les problèmes pour l’apprentissage.

A la fin, Andrés a obtenu le diplôme avec de très bons points « et je suis devenu étudiant universitaire avec un haut rendement académique » ajoute-t-il.

Aujourd’hui, dans ses rencontres dans les écoles, il encourage toujours les enfants en difficulté et leurs familles. « Il n’y a pas d’enfants stupides – affirme-t-il -. Moi aussi, à l’époque je pouvais sembler un enfant stupide, s’il n’y avait pas eu ma maman et l’école salésienne ».

En tant que Ministre, Andrés Navarro retourne volontiers dans sa vieille école. La dernière fois, cela a eu lieu en septembre dernier, quand il a remis aux élèves de l’institut, les premiers computers fournis par l’Etat, dans le cadre du programme « Republica Digital ».

« Nous avons signé un accord entre Ministère de l’Education et Salésiens, sur base duquel la majorité de leurs centres sont devenus publiques. Cela nous permet de rehausser la qualité de l’enseignement grâce à la compétence des Salésiens », conclue le Ministre ; qui, justement à la remise des computers à l’Institut Don Bosco, avait manifesté son rêve : que toutes les structures scolaires de la République Dominicaine puissent être imprégnées de l’engagement qu’ont les Salésiens pour les enfants, les jeunes et l’école.