Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

RMG – Salésiens : à 159 ans de la fondation de la part de St Jean Bosco


17 décembre 2018 23:00 | Por admin
RMG – Salésiens : à 159 ans de la fondation de la part de St Jean Bosco

(ANS – Rome) – En 1854, parlant au groupe de jeunes avec lesquels il aurait fondé une congrégation religieuse, Don Bosco avait dit : « La Vierge veut que nous fondions une Société. J’ai décidé que nous nous appellerons ‘Salésiens’. Mettons-nous sous la protection des St François de Sales ». Quelques années plus tard, en 1859, il fonda la Congrégation Salésienne, qui fête, aujourd’hui, les 159 ans.

La Congrégation Salésienne est née à Turin, le 18 décembre 1859, avec 17 membres, en plus du fondateur, Jean Bosco, avec le nom de « Pieuse Société de St François de Sales ».

Depuis ce lointain 1859, la Congrégation Salésienne n’a cessé de grandir et de se diffuser dans les cinq continents, avec un clair charisme éducatif pour les mineurs et les jeunes les plus désavantagés et un esprit missionnaire évangélisateur sans limites géographiques.

Don Bosco avait fait diverses tentatives pour fonder une société pour assurer la continuité de son œuvre de l’oratoire, qui grandissait de jour en jour. Et malgré qu’aucun de ses essais n’arriva jamais à se concrétiser, il ne renonça jamais à son idée ; ainsi ce fatidique 18 décembre 1859, un dimanche, vers 9h00 du matin, il parvint finalement à fonder celle qui serait devenue la Congrégation Salésienne.

Le ‘songe’ de 9 ans marqua la vie du petit Jean Bosco. Au séminaire de Turin, Don Bosco avait commencé à réunir un groupe de jeunes abandonnée de la ville, en ce qu’il définit ‘ oratoire du dimanche’. Le premier garçon s’appelait Barthélémy Garelli. 

Don Bosco, qui travaillait et écrivait beaucoup, mais dormait peu, enseignait aussi dans une école du soir pour jeunes travailleurs, et puisque l’oratoire était toujours rempli, il ouvrit deux autres centres en deux quartiers de Turin. Puis il commença à donner abri aux mineurs abandonnés et, en très peu de temps, il y eu 40 jeunes, dont la majorité étaient des apprentis, qui vivaient avec Don Bosco et sa Maman Marguerite, à Valdocco.

Le fondateur des Salésiens s’est vite rendu compte que tout le bien qu’il faisait avec ses jeunes risquait de se perdre à cause de mauvaises influences du monte extérieur ; et ainsi il décida de construire ses propres ateliers pour l’apprentissage.

Avec le temps, son œuvre, la Congrégation Salésienne, grandit et se diffusa, à une très grande vitesse : en 1863, les Salésiens étaient 39 et au moment de la mort de Don Bosco, en 1888, ils étaient déjà 768.

Aujourd’hui, la Congrégation Salésienne est présente en 136 Pays dans les cinq continents et représente le deuxième institut masculin en ordre de grandeur (La plus grande diffusion fut atteinte en 1967, avec 22.810 membres). Les Salésiens, coadjuteurs et prêtres, sont 14.659, actifs en 1873 présences, avec 424 novices et 134 évêques.

A 159 ans de leur fondation, les Salésiens sont aussi actuels qu’il y a deux siècles, et avec un seul objectif : sauver les jeunes, les plus pauvres et les plus désavantagés.