Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Sierra Leone – Les filles du programme “Girls Os” de Freetown, reviennent à la maison


07 novembre 2018 23:00 | Por admin
Sierra Leone – Les filles du programme “Girls Os” de Freetown, reviennent à la maison

(ANS – Freetown) – Le 27 mai dernier, un incendie avait détruit la maison d’accueil pour filles du programme « Girls Os », géré par « Don Bosco Fambul » de Freetown, en Sierra Leone. Trente-quatre fillettes et filles, avec des histoires d’abus dans leur récent passé, avaient dû abandonner, en toute hâte, l’édifice, avec perte de toutes leurs peu de choses. Mais maintenant, le centre a été restructuré et ré-ouvert et les filles ont retrouvé le sourire.

La maison d’accueil du programme « Girls Os » est l’unique refuge temporaire pour filles mineures victimes d’abus en toute la Sierra Leone. Après l’incendie, les Salésiens se sont mis tout de suite en mouvement pour la reconstruction : immédiatement on a lancé des appels d’aide aux entreprises, banques, agences et particuliers, dans le but de pourvoir, dans le moins de temps possible, de redonner un accueil stable à ces pauvres filles.

L’ONG salésienne « Don Bosco Mondo » de Bonn, en Allemagne, a fait le reste, fournissant le budget nécessaire pour achever le projet.

Quand, le mois dernier, a eu lieu la réouverture de l’édifice, il y eu une petite cérémonie officielle, avec la participation du Maire de Freetown, Yvonne Aki Sawyer, et diverses autorités qui ont loué le bon travail du centre « Don Bosco Fambul » pour les plus besogneux du Pays.

Le Directeur du « Don Bosco Fambul », le P. Jorge Crisafulli, a remercié tous les bienfaiteurs pour leur contribution à la reconstruction de l’édifice et il les a assurés de ses prières. Puis, rappelant les moments agités du 27 mai, il a affirmé que cela a été un miracle si aucune fille du centre n’ait été victimes ou grièvement blessée en cette circonstance, et il a rappelé, en particulier, l’histoire de Marie, la dernière fille à sortir de l’édifice en flammes.

Le Salésien a terminé son discours rappelant que le travail du « Don Bosco Fambul » est un appel continuel au service du prochain, et que les Fils spirituels de Don Bosco sont toujours heureux de donner espoir aux enfants et aux jeunes les plus besogneux.

La dernière intervention a été celle de Nicky Spencer Coker, porte-parole de l’organisation de professionnelles et entrepreneuses « Power Women 232 », qui s’est dite très heureuse de pouvoir voir, de ses yeux, les progrès réalisés par les projets salésiens pour les filles vulnérables, et elle a offert des articles de toilette aux filles avec la promesse de soutenir toujours le centre d’accueil.