Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Thaïlande – Deux Salésiens dans les régions les plus dangereuses du Pays


19 septembre 2018 22:00 | Por admin
Thaïlande – Deux Salésiens dans les régions les plus dangereuses du Pays

(ANS – Yala) – Les trois provinces les plus au Sud de la Thaïlande, celles de Yala, Pattani et Narathiwat, sont, depuis des années, un territoire plutôt dangereux : on y trouve, en effet, divers mouvements séparatistes, avec bandes extrémistes, qui perpètrent des attaques contre la population locale et qui ont causé la mort, dans les 15 dernières années, de plus de 6.000 civils et d‘environ 12.000 blessés.  En cette région, à majorité musulmane, on trouve aussi les Fils spirituels de Don Bosco.

Il s’agit de deux prêtres : le P. Joseph Suksan, thaïlandais, et le P. Antonio Miele, missionnaire italien, qui résident à Yala et animent une petite paroisse dédié à St André. Avec un prêtre diocésain qui réside à Betong, près de la frontière avec la Malaisie, et à trois petites communautés des Sœurs Servantes du Cœur Immaculé de Marie (SIHM) – 14e groupe de la Famille Salésienne –diffusées dans les centres de Betong, Yala et Pattani, ce sont eux qui s’occupent du petit troupeau de fidèles, composé par quelques centaines de catholiques de toute la zone des trois provinces.

Une foi forte et le courage salésien soutiennent les membres de la Famille Salésienne pour continuer, malgré la situation riche de défis et de difficultés. Les déjà petites communautés catholiques sont en train de diminuer, puisque beaucoup de catholiques émigrent à cause des dangers du milieu. Actuellement, personne ne se sent plus en sécurité pour voyager la nuit et il est difficile de trouver quelques catéchistes ou agent pastoral disponible. Même un simple voyage en auto devient un événement spécial, à cause des dizaines de barrières sur la route, mises en place par les forces de la sécurité.

Dans les dernières années, le nombre d’élèves des quelques écoles catholiques des trois provinces a diminué significativement. La seule école technique existante, construite par le regretté P. Gustav Roosens, SDB, près de Pattani, pour des motifs de sécurité, n’a même pas commencé les cours, alors qu’elle avait été terminée en 2013. Et pourtant, malgré cette situation, l’éducation et le témoignage quotidiens dans les écoles catholique continuent.

Les membres de la Famille Salésienne sont présents là où personne d’autres n’aime aller et en même temps ils sont reconnaissants pour le soutien du diocèse et de la Province de la Thaïlande, qui se manifeste en diverses formes.

De leur côté, les missionnaires présents à Yala affirment : « Prions pour la paix et pour l’arrivée d’autres volontaires, Salésiens ou laïcs, qui pourraient encourager notre petit troupeau catholique à rester en cette situation pour témoigner la foi ». 

Source: AustraLasia