Nouvelles

Italie – Don Bosco retourne dans la prison des jeunes

lire plus

République Démocratique du Congo – Le Pape François le rappelle : l'avenir est entre les mains des jeunes

lire plus

Italie – « Une si grande église » pour une « si grande chose. » Le Cardinal Parolin au « Don Bosco » à Rome

lire plus

Vatican – Protection des mineurs dans l’Eglise : UISG et USG avec le Pape « pour trouver une réponse efficace »


19 février 2019 23:00 | Por admin
Vatican – Protection des mineurs dans l’Eglise : UISG et USG avec le Pape « pour trouver une réponse efficace »

(ANS – Rome) – En vue de la rencontre sur la protection des Mineurs dans l’Eglise, à partir de demain, 21 février jusqu’à dimanche 24, les Union Internationales des Supérieures et Supérieurs Généraux (UISG/USG) ont publié un message conjoint pour confirmer la volonté de « reconnaitre humblement et confesser les erreurs commises ; de soutenir les survivants ; d’apprendre d’eux la manière d’accompagner ceux qui ont été abusés ».

« Baissons la tête avec honte » à cause des abus qui ont eu lieu dans nos Congrégations et Ordres et dans l’Eglise » affirme dès le début le communiqué, qui poursuit reconnaissant que souvent « la réponse de ceux qui sont en autorité n’as pas été comme elle aurait dû être ».

Pour cela, les responsables de la vie religieuse dans le monde souhaitent que durant la rencontre au Vatican « puissent être identifiés de nouveaux pas en avant et prises des décisions », et ils s’engagent à « mieux écouter les survivants », à mettre en pratique ce qui sera décidé et à suivre le Saint Père, dont le guide est défini « fondamental ».

En général, les religieux trouvent la nécessité d’une « culture de la Tutelle », à poursuivre partout :

–      Dans l’éducation et assistance sanitaire, où sont déjà en cours de meilleurs protocoles et standard de protection plus grands, pour les mineurs ;

–      Dans la formation, assurant que en chaque phase soient données éducation et instruction adéquates soit aux formateurs qu’aux formés, et qu’il soit clair, en toute culture et contexte, que « l’abus des mineurs n’est jamais permis ni tolérable » ;

–      Dans la spiritualité, assumant l’engagement de développer des « programmes spéciaux pour accompagner toutes les personnes victimes d’abus, qui désirent trouver l’aide dans la difficulté avec la foi et avec le sens de la vie ».

Repérant quelques racines du problème dans le cléricalisme, dans l’abus du pouvoir et dans un mal compris sens d’appartenance aux congrégations, les religieux s’engagent dans la conversion continuelle, et entendent mettre en commun ressources et compétences pour être plus efficaces.

Les religieux invoquent aussi la collaboration des parents et des femmes ; et, pour terminer, on adresse directement un message aux survivants : « nous reconnaissons qu’il y a eu un essai inadéquat pour affronter ce problème et une honteuse incapacité pour comprendre votre douleur. Nous vous présentons nos excuses les plus sincères et notre douleur… Nous vous invitons à travailler avec nous pour créer de nouvelles structures dans le but de garantir que les risques soient réduits au minimum ».

Le message intégral est disponible, en italien et anglais, sur le site dédié à l’événement.