Nouvelles

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Italie – De la Sicile au Sénégal, un pont d'éducation et de solidarité au nom de Don Bosco

lire plus

Chili – Réunion du Réseau Éducatif Salésien : « Coïncider. Comme levain dans le monde »

lire plus

Vatican – Synode, Mgr Van Looy, SDB : « Accompagner signifie être présents, écouter, avec portes et cœurs ouverts »


15 octobre 2018 22:00 | Por admin
Vatican – Synode, Mgr Van Looy, SDB : « Accompagner signifie être présents, écouter, avec portes et cœurs ouverts »

(ANS – Vatican) – Au Synodes des Evêques, en cours au Vatican, participe aussi Mgr Luc Van Looy, SDB, Evêque de Gand (Belgique). Pendant 20 ans, missionnaire en Corée du Sud et pendant 20 autres, membre du Conseil Général de la Congrégation Salésienne, il a présenté au Synode une intervention sur le thème, typiquement salésien, de l’art d’accompagner les jeunes.

Bon après-midi, bien cher Saint Père et frères et sœurs, garçons et filles.

Je voudrais parler de l’art d’accompagner. Il s’agit d’une activité quotidienne, les grands et saints éducateurs nous disent que la règle fondamentale pour accompagner les jeunes est d’être présents dans leur vie à tout instant. Plus que de le retenir une forme de contrôle, c’est la voie de l’amitié et de la confiance, pour partager la vie des enfants et des jeunes. Cela peut sembler un contrôle sur leur comportement ; au contraire, c’est la voie de l’amitié et de la confiance, pour les faire sentir libres et chez eux avec nous.

Comment pourrions-nous découvrir qui ils sont et quels sont leurs besoins ? Comment pourrions-nous savoir comment ils se relationnent avec les adultes, avec leurs camarades et avec les institutions ? Comment pourrions-nous éviter qu’ils soient attirés par ces cercles qui leurs feraient plus de mal que de bien ? Comment pourrions-nous leurs enseigner à se tenir loin du mal ? Comment pourrions-nous découvrir ce que l’Esprit de Dieu est en train de leur dire ? Comment pourraient-ils apprendre à prier, chez nous ?

Je pense à Jésus, qui passait tout son temps avec ses disciples. Il savait comment ils se relationnaient entre eux.  Quand ils avaient besoin d’aide, il se retirait un moment avec eux, comme il le fit avec Pierre. Pour lui, les disciples et le peuple étaient sa terre sainte.

Pour avoir une compréhension profonde sur une personne il sera important impliquer la communauté. Pour guider les jeunes nous ne sommes pas seuls. Tous, dans une communauté, soit une école, soit un institut ou une paroisse, ont leur idée sur un jeune. Et donc, si, par exemple, nous avons besoin d’une décision sur la vocation, n’est pas seulement importante l’opinion des professeurs du séminaire ou du supérieur ; il faudrait écouter aussi le curé, les catéchistes, les hommes et les femmes de la communauté du candidat.

En Belgique j’admire ces éducateurs des écoles qui, chaque matin, accueillent les élèves à l’entrée des instituts. Je les vois sur la cour qui bavardent avec les élèves et ils sont de nouveau à la sortie quand les élèves rentrent à la maison. Tout simplement, ils sont présents à chaque instant. Ils connaissent leurs brebis et les brebis les connaissent, justement comme Jésus. Je vois des prêtres qui sont toujours à l’extérieur, chez les gens ; le dimanche ils sont à l’entrée de l’église avant et après l’Eucharistie, ils écoutent les fidèles et partagent leurs joies et peines. En ce moment leur place n’est pas à la sacristie.

Accompagner signifie être présents, écouter, avec portes et cœurs ouverts, avec un intérêt profond et concret, donnant toujours courage et espérance. Un éducateur qui accompagne les jeunes n’est pas seulement un professionnel, ou un psychologue qui examine les sortes de comportement ; c’est un ami dans la vie d’une personne, prêt à cheminer ensemble.

A la fin, Jésus est devenu si intime avec ses disciples qu’il leurs lava les pieds, partagea avec eux son corps et son sang, et les invita à prier avec lui quand il était dans la souffrance.

Source : AustraLasia

{gallery}Vaticano – Van Looy al Sinodo{/gallery}