Nouvelles

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Italie – De la Sicile au Sénégal, un pont d'éducation et de solidarité au nom de Don Bosco

lire plus

Chili – Réunion du Réseau Éducatif Salésien : « Coïncider. Comme levain dans le monde »

lire plus

Venezuela – Le défi pour Pedro


09 août 2018 22:00 | Por admin
Venezuela – Le défi pour Pedro

(ANS – Caracas) –  La ‘Dolorita‘ est le quartier de Caracas, tristement fameux pour la délinquance qui, chaque jour, enregistre épisode de rapines, violences, kidnapping. Mais, là où les conditions sociales suffoquent le développement, quelques jeunes rencontrent amitiés et milieux qui peuvent contribuer à leur maturation. C’est le cas de Pedro (nom fictif), né en 1992 et « élevé au sein d’une famille grande et unie, pleine de joie et de présence de Dieu », comme le raconte lui-même.

La paroisse, lancée dans les années 80, est dédiée à ‘Notre-Dame des Douleurs’, puisque la tradition rappelle la vision de la « Virgen de los Dolores », sur le fleuve Guaire.

« Etant enfant, je participais, avec maman, aux processions et aux activités religieuses dans mon quartier » – se souvient Pedro. A susciter l’appel religieux, après la première communion à 10 ans et la confirmation à 16, c’est la rencontre avec un groupe de jeunes en train de fêter la Noël dans la rue. C’est Wilfredo Rodriguez qui le gère, et qui invite Pedro à participer aux Missions de la Semaine Sainte. « C’est providentiel ! J’ai commencé à sentir la vocation d’être avec le Seigneur et de Le suivre de plus près ».

Les Salésiens accompagnent Pedro dans sa recherche de foi. Le discernement vocationnel passe par l’école agricole salésienne de Barinas, où, grâce à une deuxième figure/clé, Roberth Gómez, il vit un intense partage du charisme de Don Bosco. « J’ai approfondi la dimension missionnaire du salésien avec l’option fondamentale pour les jeunes les plus pauvres ».

Le parcours de Pedro passe par le pré-noviciat à l’Institut ‘Filippo Rinaldi’, puis dans la communauté de ‘San Fernando’ de Atabapo, dans l’Amazonie vénézuélienne, où le P. Darwin Vásquez est, pour lui, le troisième maitre. 

Au noviciat « Sacré Cœur de Jésus », il connait et approfondit les Constitutions salésiennes. « Je me sentais un privilégié et reconnaissant à Dieu pour la grande miséricorde et pour l’amour qu’Il a eu en tous les moments de ma vie », confirme Pedro, et il confie : « Au-delà de mes peurs et insécurités, je veux continuer à répondre ‘oui’ au projet d’amour que Dieu a pour moi ».

Un projet qui portera Pedro, après le post-noviciat, à Los Teques, pour s’occuper des nouvelles générations de la ‘Dolorita’. Son témoignage humain et spirituel sera important pour aider les jeunes à vivre dans un endroit où la violence semble l’emporter, allant, dangereusement, de pair avec la dégradation de l’environnement.

Pour « diriger » la mission de Pedro, il y aura la Vierge Auxiliatrice, Mère des Douleurs, mais prête à l’espérance.

Pour ultérieures informations, visitez le site : www.missionidonbosco.org