Nouvelles

RMG – Réunion sur l'importance du Bulletin Salésien dans un monde qui change

lire plus

Egypte – Visite d'animation du Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes

lire plus

Italie – Don Bosco Formation-Europe (DBF-EU). Vers une proposition commune de formation salésienne-laïque pour la Région Méditerranéenne

lire plus

Venezuela – Mgr Raúl Biord, SDB, évêque de La Guaira : « Que cessent les violences et les effusions de sang et que la paix soit rétablie »


24 février 2019 23:00 | Por admin
Venezuela – Mgr Raúl Biord, SDB, évêque de La Guaira : « Que cessent les violences et les effusions de sang et que la paix soit rétablie »

(ANS – La Guaira) – La crise au Venezuela continue, et elle s’est aggravée, dernièrement, quand Nicolás Maduro a empêché l’entrée des aides humanitaires pour le peuple vénézuélien. Avec les jours qui passent, la crise politique a aggravée la crise sociale, et dans les tentatives de chercher de la nourriture et recevoir les aides, cinq personnes sont mortes, des centaines ont été blessées et d’autres centaines emprisonnées.  L’Eglise, pour sa part, est sans aucun doute près du peuple. Mgr Raúl Biord, salésien, a écrit une lettre pour demander la fin des violences.

Santé et paix dans le Seigneur Jésus. Ce qui s’est passé à la frontière est un crime qui crie au Ciel. L’attaque et la mort de civiles inermes de la part de bandes armées et la destruction de médicaments et nourriture implique une grave responsabilité aux sens du droit international, qui prévoit des sévères sanctions. Nous remercions la majorité des militaires, soldats de la patrie, qui ont respecté le peuple. Mais nous déplorions le petit nombre qui sont devenus complices de tels crimes et qui ont permis aux groupes armés d’attaquer la population.

Nous redisons ce qui a été affirmé par la présidence de la Conférence Episcopale dans son message du 21 février :

« Le Pays a besoin d’aides humanitaires. Le régime a l’obligation de satisfaire les besoins de la population, et donc d’en faciliter l’entrée et la distribution, évitant toute sorte de violence répressive. Demander et recevoir des aides n’est pas trahir notre patrie ; au contraire, c’est un devoir moral qui nous concerne nous tous, devant les dramatiques pénuries et les urgences du peuple vénézuélien » (n° 2).

Et, un peu plus loin : « Nous sommes contraires à toute forme de violence. Nous invitons le Forces Armées Nationales à se ranger du côté des gens auxquelles elles appartiennent. Le serment de faire respecter la Constitution (…) a comme son principal destinataire le peuple vénézuélien ; c’est l’engagement de le défendre, le protéger dans ses droits inaliénables et à faire resplendir sa dignité humaine. En conscience, ils ne doivent pas exécuter des ordres qui menacent la vie et la sécurité de la population. En de telles circonstances, ils doivent permettre l’entrée et la distribution de l’aide internationale » (N° 6).

Prions le Seigneur pour le Venezuela, en ces temps difficiles, afin que cessent les violences et les effusions de sang et que la paix soit rétablie, pour que notre patrie puisse cheminer sur les entiers du progrès et de la liberté.

Vierge de Coromoto, renouvelle la foi, l’espérance et l’amour sur toute notre Patrie.

Avec mes prières et bénédictions, Mgr Raúl Biord, évêque de La Guaira.

Source : Periodista Digital